Les actualités du CNSF Lire le manifeste

Manifeste des supporters

Pour un football transparent et responsable

Sans les supporters, le football ne serait plus rien. Aucune âme : ni chaleur, ni ferveur, ni clameur. Aucune recette : ni billetterie, ni merchandising, ni droits TV. Aucune durabilité, non plus, car lorsque les joueurs, dirigeants et actionnaires ne font que passer, les supporters sont ceux qui restent : fidèlement attachés à des valeurs, ils démontrent ainsi qu'ils sont

les citoyens susceptibles de définir une gouvernance du football transparente et responsable.

Publié le 29 janvier 2014, le rapport produit par le groupe de travail « pour un modèle durable du football français » (dit « rapport Glavany ») formulait une recommandation essentielle : « les pouvoirs publics et sportifs doivent se fixer pour objectif de faire émerger au plan national une représentation organisée des supporters avec laquelle ils devront entretenir un dialogue constructif ». Aussi demandons-nous aux pouvoirs publics et sportifs d'assumer leurs engagements en

concrétisant cette recommandation.

Considérant le club de football de notre enfance non pas simplement comme une entreprise mais également comme un élément patrimonial, culturel et social, nous, supporters, appelons les instances du football, délégataires de service public,

à agir en faveur de notre représentation dans les organes de décision et en faveur de l'institutionnalisation du dialogue :

Nous demandons que deux représentants des supporters siègent dans le Conseil d'Administration de la Ligue de Football Professionnel et dans les organes contribuant à l'administration et au fonctionnement de la Fédération Française de

Football (l'Assemblée Fédérale, le Comité Exécutif et la Haute Autorité du Football).

Nous demandons que 0,01 % des droits TV soient consacrés à la formalisation d'un dialogue pérenne entre une représentation organisée des supporters, d'une part, et pouvoirs publics et sportifs, d'autre part, afin de promouvoir un football engagé contre toute forme de violence et de discrimination, un football mobilisé en faveur de principes éthiques

de transparence et de bonne gouvernance.

Nous demandons que des entrevues aient lieu chaque semestre au ministère des sports afin de permettre le dialogue entre les présidents des instances du football (Fédération Française de Football et Ligue de Football Professionnel) et les représentants des différentes catégories de supporters portant des revendications spécifiques : supporters des associations officielles, engagés bénévolement au service de leur club depuis plusieurs décennies ; supporters des associations indépendantes, poumons des ambiances des stades et moteurs des animations des tribunes ; supporters des associations menant des projets d'actionnariat populaire, mobilisés pour la promotion d'une gouvernance du football plus participative ; supporters handicapés, trop souvent privés d'espaces accessibles et appropriés pour vivre pleinement

leur passion.

Pour un football populaire et durable reconnaissant les supporters comme des acteurs essentiels, le CNSF appelle les supporters de France à signer massivement ce manifeste qui sera remis aux présidents des instances du football à

l'occasion du dépôt à l'Assemblée nationale d'une proposition de loi en faveur de la reconnaissance des supporters.

Premiers signataires :

Équipe des onze présidents d'associations de supporters :

  • Pour A la nantaise, son président Florian Le Teuff (Nantes)
  • Pour la Fédération des Culs Rouges, son président Matthieu Gudefin (Rouen)
  • Pour la Fédération des Supporters du Racing Club de Strasbourg, son président Philippe Wolff (Strasbourg)
  • Pour l'Handi Fan Club OM, son président René Poutet (Marseille)
  • Pour le 12 Lensois, son président Didier Decoupigny (Lens)
  • Pour le Malherbe Normandy Kop, son président Christophe Vaucelle (Caen)
  • Pour le Mouvement Azur et Or, son président Anton Sacchi (Toulon)
  • Pour les Socios Nancy, leur président Stéphane Lamaix (Nancy)
  • Pour les Socios GFCA, leur président Dominique Catalini (Ajaccio)
  • Pour Tous Unis pour les Verts, son président Didier Filippi (Saint-Etienne)
  • Pour l'Union des Supporters Valenciennois, son président Patrick Tréfois (Valenciennes)

Équipe des onze représentants de la société civile :

  • Wladimir Andreff, professeur émérite en Sciences Economiques à l'Université de Paris 1 Panthéon Sorbonne
  • Luc Arrondel, président de la Fédération Economique et Financière, directeur de recherche au CNRS
  • Jean-Pierre Clavier, professeur des facultés de droit
  • Gilles Dedessus-Lemoustier, maître de conférence en droit social à Rennes I
  • Bastien Drut, économiste du football
  • Nicolas Hourcade, professeur agrégé de sciences sociales à l'Ecole Centrale de Lyon
  • Gautier Kertudo, avocat en droit du sport
  • Jérôme Kerviche, avocat en droit des sociétés
  • Damien Lempereur, avocat en droit du travail
  • Ludovic Lestrelin, maître de conférences en sciences sociales à l'Université de Caen Basse-Normandie
  • Afif Mshangama, avocat en droit du sport

Équipe des onze parlementaires :

  • Danielle Auroi, députée
  • Marie-George Buffet, députée, ancienne ministre des sports
  • Ronan Dantec, sénateur
  • Nicolas Dupont-Aignan, député
  • Valérie Fourneyron, députée, ancienne ministre des sports
  • Razzy Hammadi, député
  • Yannick Jadot, eurodéputé
  • Régis Juanico, député, rapporteur spécial du budget des sports
  • Patrick Le Hyaric, eurodéputé
  • François de Rugy, député
  • Marc Tarabella, eurodéputé, président de l'intergroupe sport du Parlement européen